Le rôle des associations asiatiques de France

Il est indéniable que toute association dans un pays joue un rôle en ce qui concerne le développement de celui-ci. Jacques Sun, Président du Conseil Représentatif des Associations asiatiques de France (CRAAF), montre l’importance qu’ont les associations de sa communauté en expliquant leur rôle en France.

Qui est Jacques Sun ?

Né, le 25 janvier 1969 à Qingtian, Zhejiang en chine Jacques Sun à une nationalité française et y réside. Il est le porte-parole de l’associations asiatiques de France à travers son poste de Président du CRAAF et organises des rencontres ainsi que des évènements politiques et culturels afin de mieux réalisé sa mission. Il se charge depuis quatre ans de rassembler un certain nombre d’associations et procède à l’intégration de plus d’un million d’Asiatiques de France. 

Jacques Sun est également conseiller de plusieurs groupes français désireux de s’installer en Chine. Ils aident à établir une stratégie afin de leur faciliter l’implantation. Il a également pour lui le mérite d’être le président d’honneur de l’une des plus grandes associations présentant la communauté chinoise en France. Cette association a pour nom, Qingtian et est basée en France.

La démarche des associations chinoises en faveur de la réduction des agressions

D’après Jacques Sun, les Chinois se montrent très prudents pour leur sécurité étant donné qu’ils sont considérés comme des cibles facilement atteignables. Pour cela, ils munissent leurs maisons de caméras de sécurités afin de réduire les crimes et agressions qu’ils subissent. Outre cette démarche, la communauté chinoise se montre très coopérative avec la police pour la réduction des agressions et crimes à travers la diffusion de vidéos d’agression sur WeChat et autres réseaux sociaux. Ces différentes démarches qu’entreprend donc la communauté chinoise contribuent à une réelle réduction des agressions sur le territoire français.

Aussi, l’association chinoise de France, qui a pour but de faire connaître les différentes agressions ciblées, a-t-elle organisé en 2016 une manifestation contre les violences et le racisme anti-asiatique. C’est une manifestation qui est inspirée d’un cambriolage ayant causé la mort d’un tailleur chinois de 49 ans du nom de Zhang Chaolin à Aubervilliers. 

Jacques Sun souligne également que certains membres de sa communauté acceptent de servir d’intermédiaire entre la communauté chinoise de Paris et la police afin d’aider dans les enquêtes sur des agressions ciblées.

Mais heureusement, la communauté chinoise et asiatique en France ne vit pas seulement sous la hantise de la violence et des agressions. C’est aussi une communauté qui sait fêter et célébrer.

Le Nouvel An chinois, source d’ambiance festive en France

Le Nouvel An chinois est connu pour être une célébration pleine de couleur, d’ambiance et aussi pour durer sur plusieurs jours (15 jours au total). Jacques Sun fait remarquer que cette célébration permet d’apporter une très bonne ambiance surtout dans les rues de Paris où des décorations sont mises dans plusieurs quartiers. Au programme, défilé avec des lanternes, des dragons et des lions qui dansent ainsi que des pétards.

Les associations asiatiques surtout chinoises contribuent donc à l’amélioration de la sécurité dans les villes de France et permettent à la population française de découvrir de nouvelles cultures, notamment la leur.